Projet

. . . . . . . . . . . . . .

Le Nord – le Sud. Deux villes distantes de 11000 km, si lointaines et si proches. Des sœurs que l’océan sépare, fortes de leurs différences mais également de leurs similitudes. Né dans l’une, vivant dans l’autre, ces deux villes me sont chères.

Le projet est constitué de trois chapitres visuels :
Deux expositions de Paris 2017 à Buenos Aires : la première à l’Alliance Française Microcentro en mars 2018 ; la deuxième à La Biblioteca del Congreso de la Nacion en mai 2018.
Une exposition Buenos Aires 2018 à Paris en 2019.

Réalisateur de films documentaires, je cherche à avoir un sens visuel cinématographique dans mes photos, jouer sur plusieurs plans dans une même image. Cette pratique m’a également appris que pour intéresser il faut raconter une histoire. Ces deux expositions relateront comment vivent aujourd’hui ces deux villes, et la manière dont elles ont franchi le cap du XXIème siècle. Ce qui fait la beauté d’une ville, c’est son histoire et son architecture ; ce qui fait son charme sont ses habitants. Mon œil, loin d’être à l’affût d’évènements exceptionnels, quête la beauté du quotidien, en noir et blanc, dans la tradition des photographes « humanistes » et de la photo de rue. Les gens, voilà le sujet central de mon travail. Mon souhait est de faire une narration par l’image du Paris et du Buenos Aires d’aujourd’hui, avec une subjectivité totalement assumée.

 

Un proverbe dit : «Les Mexicains descendent des Aztèques, les Péruviens des Incas et les Argentins descendent des bateaux»
Mes ancêtres sont descendus du bateau à la fin du XIX ème siècle.